/CAN-2019 – Qualifications la de Algérie
Foot

CAN-2019 – Qualifications la de Algérie

 L’équipe nationale de football a réalisé vendredi soir une belle opération en vue de sa qualification pour la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2019, en s’imposant face au Bénin 2 à 0 (mi-temps : 1-0), en match disputé au stade Mustapha-Tchaker de Blida, dans le cadre de la 3e journée (Gr.D).

La deuxième sortie du coach national Djamel Belmadi à la tête des Verts a été réussie au plus haut point, puisque les Verts ont donné l’impression de retrouver un état d’esprit combatif à souhait, qui leur a fait défaut dans un passé récent.

Le début de la rencontre a été timide pour les coéquipiers de Riyad Mahrez, promu capitaine, face à une équipe du Bénin qui a parfois usé d’agressivité pour stopper les joueurs algériens.

Avec une domination qui est allée crescendo, l’équipe nationale, poussée par un public des grands jours, a réussi à trouver la faille à la 20e minute de jeu grâce au défenseur Ramy Bensebaini, qui a repris du pied droit une balle mal dégagée par le gardien de but béninois Farnolle.

En dépit d’une circulation de balle assez fluide, le Bénin à échouer à faire inquiéter le portier Rais M’bolhi, qui n’a pas été très sollicité, au moment où la « connexion » défensive s’est bien passée avec notamment une charnière centrale inédite composée de Bensebaini et Tahrat.

Au retour des vestiaires, l’équipe nationale a réussi à faire le break et se mettre à l’abri par l’entremise de Bounedjah, ce dernier a profité d’une remise de la tête du rentrant Feghouli pour battre le portier des Ecureuils (73e).

Complétement déchaînés, les joueurs algériens auraient pu donner plus d’ampleur à leur victoire.

Attal, l’attraction

Cette rencontre a permis à l’entraineur national d’apporter quelques changements à son onze, par rapport à son premier match disputé en septembre dernier à Banjul face à la Gambie (1-1).

Le fait notable est le retour du latéral droit Youcef Attal, auteur d’une prestation époustouflante qui lui a valu des ovations de la part du large public présent à Blida.

Le joueur de l’OGC Nice (Ligue 1/ France) a été au four et au moulin, contribuant non seulement aux actions offensives, mais il était souvent là pour défendre. Un rendement qui n’était pas passé inaperçu par les observateurs.

Belmadi a également titularisé Yassine Benzia au poste de meneur de jeu, une mission accomplie correctement par le sociétaire de Fenerbahçe (Turquie), au moment où Aissa Mandi a été relégué sur le banc des remplaçants, lui qui avait souvent été présent dans le onze national.

Avec ce résultat positif, l’Algérie fait d’une pierre deux coups : s’emparer de la tête du groupe D avec 7 points, et surtout retrouver la voie du succès, sachant que la dernière victoire en match officiel remontait à juin 2017 à Blida face au Togo (1-0).

Sous la conduite de l’ancien sélectionneur Rabah Madjer, la sélection avait récupéré une victoire sur tapis vert face au Nigeria (3-0) après avoir été tenue en échec sur le terrain (1-1) à Constantine, en clôture des qualifications du Mondial 2018.

A l’issue de cette victoire, l’Algérie a confirmé sa suprématie dans ses duels historiques contre le Bénin avec désormais 7 victoires et 2 nuls, toutes compétitions confondues.

Dans l’autre match du groupe D, le Togo et la Gambie se sont quittés sur un score nul vendredi à Lomé (1-1). Un résultat qui n’arrange nullement les affaires des deux équipe, eux qui ferment la marche avec 2 points chacun.